BIRMANIE – Yangon en 3 jours

Cela fait déjà près d’un mois et demi que nous sommes revenus de Birmanie et quasiment toujours rien sur le blog, ok, vous avez le droit de nous engueuler. Pour autant, nous n’avons pas chômé durant tout ce temps. Entre les 3000 photos à trier, les dizaines de gigaoctects de vidéos à regarder, ma formation de parachutiste qui occupe tous mes week-end … Allez, trêve de bavardages, c’est parti, on remonte le temps. C’est parti pour une visite à Yangon en 3 jours.

A l’aéroport

Il y a deux mois, nous atterrissions en Birmanie, plus précisément à Yangon. Je ne vais pas évoquer à nouveau cet épisode, le billet  « Comment bien négocier son taxi à l’aéroport de Yangon » est là pour ça.

Jour 1 : Du côté de la Paya Shwedagon

La première matinée, eh bien nous avons dormi. Après un petit déj’ à base de soupe d’oignons avec des nouilles (ça met directement dans le bain!), nous avons fait l’erreur de nous rallonger sur nos matelas quelques secondes … enfin, quelques heures en fait. Du coup on se réveille en toute fin de matinée en pleine forme ! Direction la gare ferroviaire dans un premier temps pour se faire confirmer les horaires des bus à direction de Kalaw. Oui, à Yangon, les bureaux des bus se trouvent à côté de la gare ferroviaire alors que la gare routière se trouve à 45 minutes de là, allez comprendre. L’information prise, direction la Paya Shwedagon située à une petite heure de marche de là. Shwedagon, c’est un peu la rock star des pagodes. Immense, magnifique, je crois que tous les guides sont unanimes là dessus.

 IMG_3614

On y arrive en milieu d’après midi et ce n’est qu’à la nuit tombée que nous en sortirons, c’est pour dire ! A vrai dire, je crois que ce moment de la journée est le plus propice à apprécier la pagode. Vous pourrez observer la stupa changeante, passant du doré au rose-orangé au fil des heures avant d’être éclairée par des spots la nuit. Passage obligé pour entrer, la caisse : 5$ l’entrée, rien que ça … On monte les nombreuses marches, en ayant eu la précaution de se déchausser, et nous prenons une claque en découvrant la stupa. On cherche un coin pour apprécier le moment et un moine bouddhiste nous invite à nous asseoir à côté de lui. On fera ensuite plusieurs fois le tour de la stupa centrale avant de se décider, 4h plus tard, à repartir enfin.

IMG_3547

La journée fur courte mais intense pour nous en découverte, c’est la première fois que nous mettons le pied en Asie, ne l’oublions pas ! Il est près de 20h30 quand nous nous décidons à chercher un restaurant. Première erreur, en Birmanie, tout ferme à 19h. Heureusement pour nous, une petite échoppe est ouverte en face de la sortie sud de la Pagode, nous nous précipitons dessus. Je prends un plat de nouille – commençons notre voyage simplement n’est-ce pas – tandis que Gaëlle prend un plat épicé, seconde erreur. Tout n’est pas traduit sur la carte et lorsque son assiette arrive, nous nous apercevons qu’elle contient … des poulpes, troisième erreur !

 

Jour 2 : Le Train circulaire

Réveil sous la canicule en milieu de matinée. Première nuit et … premières piqûres ! Le Lonely Planet le place en bonne position des must à faire à Yangon : le train circulaire. Ce train, circulaire comme son nom l’indique, fait une boucle au départ de Yangon. 28 miles, 38 arrêts et 3 heures de trajet, tout un programme. Direction la gare ferroviaire, et c’est sans trop de mal que nous nous faisons indiquer l’endroit où il faut acheter les billets. Ici non plus pas tellement de logique car il ne faut pas acheter les billets au guichet central mais directement se diriger au guichet situé entre le quai 6 et 7 (les quais sont bien indiqués). Sur présentation du passeport, le fameux ticket est délivré pour 1$.

IMG_4207-3

Notre conseil : ne restez pas trop loin de l’endroit où on vous a vendu les tickets car vous pourriez vous tromper de train. Exemple : vous souhaitez prendre le train de 11h30, sauf qu’à la même voie il y en a un à 11h27, 11h29, 11h30 et 11h35. Rien ne vous dira lequel est le vôtre, surtout s’il est en retard. Et n’espérez pas trouver un panneau d’affichage. Les birmans sont extrêmement sympa mais ne parle pas très bien anglais (en tout cas ceux qui prennent ce train), fiez vous donc aux informations de la personne (surement du gouvernement) qui vous a vendu le ticket.

Pour nos impressions concernant ce trajet, rien ne remplacera une vidéo, la voici donc :

L’après midi, nous arpentons les rues de Yangon à la recherche de wifi gratuit avant de retrouver nos amis de chez Bicnic et les Globe Croqueurs pour un apéro voyageur, ainsi que Jeanne que ces derniers ont rencontré quelques heures plus tôt à l’aéroport !

Jour 3 : Dans les rues de Yangon

Dernier jour à Yangon avec au programme, les rues de Yangon :


On se promène, on suit le parcours Lonely Planet, on se laisse aller au gré de la foule et des marchés qui se trouvent ici et là.

IMG_4285

En début d’après-midi, nous nous décidons à rejoindre la gare routière qui est situé à « environ 45 minutes de route », dixit les guides de voyage. Notre bus est à 17h, nous avons assez de marge pour faire un petit détour par … la maison où Aung San Suu Kyi a été assignée à résidence. Reste maintenant la question de comment l’annoncer au taxi ! Même si le pays commence à s’ouvrir, on se pose quand même pas mal de questions sur la manière dont nous allons aborder ça avec le chauffeur. Finalement, on décide de ne pas y aller par quatre chemins, on lui annonce directement.

Le premier chauffeur ne veut pas négocier le prix de la course, le second sera le bon. On lui annonce la destination et l’étape intermédiaire, et il est OK. En fait, c’était pas si compliqué ! Petit détour pour voir cette fameuse maison, qui n’a en fait rien d’extraordinaire. Impossible de s’arrêter devant, la rue ressemble à une autoroute (et il est mal venu de le faire il me semble), et à part un portail de 5 mètres de haut et des barbelés, on ne voit absolument rien ! On est malgré tout content d’être passé devant ce lieu plein de symboles mais nous ne perdons pas de vue la montre, le bus ne nous attendra pas.

Près d’1h15 après avoir quitté le centre ville, nous arrivons dans ce qui ressemble vaguement à une gare routière. C’est clairement le bordel ici ! Les taxis doivent s’acquitter d’un droit d’entrée , et aucune signalisation n’est là pour indiquer les compagnies de bus. L’astuce est pourtant simple : il suffit de montrer au chauffeur de taxi son ticket de bus pour que celui-ci trouve le bon au milieu des centaines qui s’entassent ici.

Yangon en 3 jours, c’est fini, dans 12h nous serons à Kalaw, en forme pour le premier trek de ce voyage en Birmanie !

BIRMANIE – Yangon en 3 jours
Notez cet article
Tags from the story
, ,

5 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.