Jordanie Part I : Amman, la capitale

Ça y est, nous sommes rentrés sains et saufs de notre voyage en Jordanie et en Israël et il est donc l’heure de se mettre à la rédaction de nos aventures. Oui, je dis sains et saufs, parce que pour bon nombre de nos proches – et peut-être vous d’ailleurs – ces destinations font tout de suite penser à la guerre, aux attentats. Ne vous attendez pas à avoir de l’exclusif sur ce point dans nos prochains articles, nous n’avons absolument pas eu le moindre sentiment d’insécurité durant nos deux semaines là-bas.

Comme tout début de voyage, on commence par le train – ou l’avion. L’enregistrement des bagages à l’aéroport de Bruxelles se fait sans encombre. Notre avion décolle à l’heure vers la première étape de ce périple, la correspondance à Zurich, et nous embarquons quelques heures plus tard pour le vol à destination d’Amman. Le second vol est un peu plus chaotique et c’est avec près d’une heure trente de retard que nous arrivons sur place. En soit, 1h30, ce n’est pas dramatique, par contre, il est maintenant 3h30 du matin lorsque nous atterrissons alors que nos deux premières nuits sont supposées sur faire chez l’habitant via Couchsurfing (d’ailleurs, pour ceux qui ne connaissent pas le principe du Couchsurfing, nous écrirons un article un peu plus tard pour expliquer tout ça). On récupère nos bagages, enfin… celui de la Belge. Le mien met du temps, beaucoup de temps, trop de temps ! Certains bagages ont déjà fait 4 fois le tour mais aucune trace du mien. Après une bonne demie-heure, il est enfin sur le tapis, ouf !

On appelle Nael, notre hôte CouchSurfing, pour savoir si c’est toujours faisable. Réponse positive ! On s’engouffre dans un taxi qui fera dans un premier temps mine de savoir où aller alors qu’il ne connait en réalité pas l’adresse que nous lui avons indiquée … Heureusement, nous avions tout prévu en récupérant le numéro de téléphone de Nael. Un appel interminable entre lui et notre taxi man, et nous voici enfin à destination. Nous rencontrons un Luxembourgeois que Nael nous avait envoyé pour nous réceptionner, cool ! Les présentations sont rapides, une bonne nuit de sommeil nous attend. Enfin, avant de dormir, il va falloir attendre la fin de l’appel à la prière ce qui nous fait d’ailleurs prendre immédiatement conscience que oui, nous y sommes, en Jordanie.

Le réveil est matinal – forcément, il fait entièrement jour à 5h30 – et nous commençons notre petit tour de la ville en suivant scrupuleusement les conseils du Lonely Planet. Bien que la Belge porte des vêtements très corrects (bermuda jusqu’au milieu du mollet, t-shirt avec manches quasiment jusqu’aux coudes), les regards sont extrêmement insistants partout où nous allons à Amman. Effectivement, nous sommes bien en Jordanie. Notre balade nous emmènera à Amman Downtown, au souk, à la mosquée Al-Husseinyet et sur les coups de 11h nous recevons un SMS de Jeff, le Luxembourgeois rencontré la veille, pour nous dire que Nael est dans les parages et que nous sommes tous invités à boire un thé. On repart donc vers Amman Downtown et nous nous asseyons en terrasse au premier étage du Al Rasheed Court Café pour déguster un Hibiscus. S’en suit un repas gargantuesque pour la modique somme de 6 JOD pour deux, l’équivalent de 7€ et quelques. Enfin ça, c’est le prix que l’on paye quand on est avec un local car la suite de notre voyage nous prouvera que non, il n’est pas possible de manger pour ce prix là si l’on n’est que de simples touristes.

La visite de la ville reprend de plus belle, on enchaîne par le théâtre romain, grandiose, et nous grimpons ensuite à pied jusqu’à la citadelle. La montée est corsée mais vous pouvez également prendre un taxi pour 1 ou 2 JOD. La vue sur Amman est imprenable et nous déambulons au gré des ruines pendant une partie de l’après-midi.Après avoir visité le petit musée qui se trouve au sein de la citadelle, nous décidons en fin de journée de redescendre par l’autre côté de la colline pour rentrer à l’appartement car nous nous levons tôt le lendemain pour récupérer la voiture de location, direction Jerash et son ancienne cité romaine ! Le séjour à Amman fut court, mais amplement suffisant à mon sens. L’ambiance est mine de rien très pesante tout au long de la journée (la Belge passait son temps à regarder ses pieds), et c’est avec enthousiasme que nous nous laissons aller à imaginer la suite de notre séjour !

 

Que retiendrons-nous d’Amman et de notre premier contact avec la Jordanie?

  • Son théâtre romain impressionnant
  • Sa citadelle très riche offrant une vue magnifique sur la ville
  • Les rues qui n’en finissent pas de monter/descendre
  • Les énooooormes fruits et légumes du souk
  • Les voitures qui s’arrêtent à moins d’un mètre de nous pour nous céder le passage
  • L’enchaînement improbable des échoppes (thé, tenues plus que légères, narguilé, burqa, musique, …)
  • Les regards insistants
  • Les taxis qui passent leur temps à klaxonner le moindre touriste qu’il croise
  • L’appel à la prière entre 3h et 4h du mat’
[nggallery id=2]

 

 

4 réflexions sur “Jordanie Part I : Amman, la capitale”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Show Buttons
Hide Buttons
Retour haut de page