Urbex #1 : Un stage photo avec Matthieu Aveaux

Lundi 2 Janvier 2012, sur Groupon.fr : « Partez à la découverte des lieux insolites de Lille avec 6h de stage photo pour seulement 29 euros au lieu de 60″. Ça faisait déjà quelques temps que je voyais des offres de stages photos sur Groupon, mais jamais je n’avais sauté le pas. Peur que le stage ne convienne pas à mes attentes, peur que le photographe ne soit pas attentif à ses stagiaires, peur de ne rien découvrir pendant ces quelques heures, peur d’être déçu tout simplement. Malgré tout, j’achète !

Le rendez-vous est pris le dimanche 11 mars dans le Vieux Lille, point de départ de l’expédition. Le stage est en principe composé de 5 personnes encadrées par Matthieu et chacun amène son matériel : sandwich, appareil photo, objectifs et trépied. Ah, oui, le trépied, je l’ai oublié celui- là. Heureusement, Matthieu est là pour m’en prêter un. J’arrive donc sur place et je découvre 9 autres stagiaires, et 2 professeurs afin d’ assurer le bon déroulement du stage. Ouf ! Le stage débute par quelques rappels pour ceux qui ne sont pas entièrement à l’aise avec les techniques de base, le tout agrémenté de quelques conseils personnels de la part de Matthieu.

Le bon l’indique : « lieux insolites ». J’ai donc hâte de découvrir où nous allons partir. Muni d’un escabeau, c’est dans une ambiance bon enfant que tout le monde se dirige vers le métro, direction Lambersart, pour passer une partie de la journée dans une friche industrielle ! Je ne vais pas vous raconter heure par heure la journée entière, mais le lieu exploré est composé de 5 étages avec des ambiances assez différentes. De vieilles machines trônent aux côtés de silos de stockage énormes. Comme dans tous lieux de ce type, la prudence est de mise car hormis le fait que le sol puisse rapidement se dérober sous vos pas, les marches arrières pour mieux cadrer une photo peuvent s’avérer fatals tellement chaque étage regorge de pièges.

Matthieu et son ami sont là pour nous suivre dans notre démarche photographique, que ce soit pour nous conseiller sur les prises de vues ou sur les meilleurs réglages à adopter. Mine de rien, la journée passe extrêmement vite et nous plions bagages aux alentours de 15h, direction l’étage d’un bar qui nous est entièrement réservé pour le débriefing dans le Vieux Lille. Chaque photographe y passe :  passage en revue de chacune des photos, mise en avant des points forts et des points faibles, sélection des meilleurs clichés pour les retravailler. Matthieu nous demande rapidement si nous avons un peu de temps devant nous, et c’est peu dire, car c’est aux alentours de 20h que nous finirons la session ! Et ça, je pense qu’il faut le noter car lorsque l’on sait comment fonctionne la rémunération Groupon auprès des partenaires, bon nombre sont tentés de respecter le deal à la lettre. Mais là, il n’en est clairement rien, puisqu’en plus de prolonger le stage de plusieurs heures, Matthieu reste disponible par mail pour poser un regard critique sur le travail effectué durant la session.

Bref, je crois que tout le monde aura compris que j’ai adoré ce stage, car en plus d’avoir eu l’occasion de profiter de conseils de professionnels, j’ai vraiment pris goût à l’urbex (Urban Exploration). Pour ceux qui le souhaitent, tout ne s’arrête pas là. Un cursus de plusieurs stages peut être envisagé et peut même amener à terme à monter sa propre exposition avec l’aide de Matthieu et de ses contacts. C’est donc sans aucune réserve que je vous recommande ce type de stage chez Matthieu si vous êtes de passage dans le Nord de la France, ça en vaut vraiment la peine !

Matthieu est actuellement en pleine refonte de son site web. Le descriptif des stages devrait arriver sous peu. Dernier point à noter : un projet de stage à l’étranger, en Asie, est en cours d’élaboration.

Tags from the story
,

9 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.